A l’origine, mon cadre de chevet n’est pas vraiment photographique, mais plutôt cinématographique. Mes premiers amours derrière un objectif l’ont été avec une

caméra. Ceci-dit, un cadre reste cadre. Et la frontière entre la photo et le cinéma demeure finalement très étroite, notamment en terme de composition et de recherche esthétique. Dans les deux cas, l’image, qu’elle soit fixe ou continue, doit raconter une histoire. D’ailleurs, pour illustrer cette proximité entre ces deux arts, j’aime rappeler cette citation de l’un des films de Jean-Luc Godard qui dit : «Une photo c’est la vérité,

le cinéma c’est 24 fois la vérité par seconde.»

Using Format